Futur port sec de Zenata : La libération de la réserve foncière dans le pipe

Publié le 10 Avr 2019

L’Agence nationale des ports entamera prochainement le processus d’expropriation afin de récupérer la réserve foncière dédiée au futur port sec de Zenata. Ce dernier est une composante clef dans la plateforme logistique multi-flux de Zenata. Il sera connecté au port de Casablanca par voie terrestre et ferroviaire.

C’est parti pour le projet d’aménagement du port sec de Zenata. Après l’identification de la réserve foncière qui abritera la future plateforme, l’Agence nationale des ports (ANP) enclenchera très prochainement le processus d’expropriation pour la prise de possession des terrains. Le projet de port sec fait partie de la plateforme logistique multi-flux de Zenata. Il sera relié au port de Casablanca à travers deux connexions, terrestre et ferroviaire. L’objectif étant d’améliorer l’offre portuaire en aménageant de nouvelles capacités de traitement, de stockage, de services à valeur ajoutée et de gestion des flux au départ et à destination du port casablancais.
La zone logistique de Zenata est la plus grande programmée dans le cadre du schéma national des zones logistiques multi-flux (ZLMF) avec 323 hectares dédiés aux activités conteneurs, céréales, distribution et sous-traitance logistique. Le développement de la zone logistique de Zenata se fera conformément au schéma d’orientation et de référence urbanistique de la nouvelle ville de Zenata, au contrat d’application du contrat-programme État-Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et sur la base du groupement des trois assiettes foncières publiques appartenant à l’ANP (200 ha), à l’ONCF (144 ha) et à la Société nationale du transport et de la logistique (SNTL, 28 ha). Rappelons que la réalisation de cette zone a été amorcée avec la construction sur 14 ha de la première tranche de la plateforme logistique de la SNTL.

Source : https://lematin.ma/journal/2019/liberation-reserve-fonciere-pipe/313872.html